Retour à l’école: port du masque pendant six mois

Retour à l’école: port du masque pendant six mois

Il faudra continuer à porter le masque à l’école durant l’automne et l’hiver prochains, selon un avis du groupe d’experts Gems, qui conseille le gouvernement pendant la crise sanitaire du coronavirus, émis en vue du prochain Comité de concertation, rapportent samedi Het Nieuwsblad, De Standaard, Het Belang van Limburg, Gazet van Antwerpen et Le Soir.

Les experts ont établi un baromètre afin d’adapter automatiquement les mesures en fonction de l’évolution épidémiologique.

En cas de niveau d’alarme 1, qui correspond au scénario le plus favorable, l’obligation du masque buccal n’est d’application que dans l’enseignement supérieur et au travail. Au niveau d’alerte 2 (plus de 30 hospitalisations par jour), les élèves du secondaire sont tenus de porter un masque lorsqu’ils ne peuvent pas garder une distance minimale de sécurité entre eux. Au niveau d’alarme 3 (plus de 75 admissions par jour), les activités parascolaires sont suspendues. Enfin, au niveau d’alerte 4 (plus de 95 patients par jour), les écoliers doivent poursuivre l’enseignement à distance, à temps partiel ou non.

D’après ce dernier rapport, au stade actuel de l’épidémie (plus de 50 hospitalisations par jour, niveau d’alerte 2), le masque devrait donc être porté par les élèves du secondaire et du supérieur ainsi que par les instituteurs primaires en dehors de leur classe. Experts et politiques prendront position la semaine prochaine lors du prochain Comité de concertation, dont la date n’a pas encore été fixée. La ministre francophone de l’Éducation, Caroline Désir, doit, elle, rencontrer les experts sanitaires lundi pour évoquer la question de la rentrée scolaire.

 

La ministre francophone de l’Éducation, Caroline Désir, doit, elle, rencontrer les experts sanitaires lundi pour évoquer la question de la rentrée scolaire. Une seconde réunion se tiendra mardi avec les acteurs de l’enseignement au complet, selon le journal Le Soir.

 

Experts et politiques prendront position la semaine prochaine lors du prochain Comité de concertation, dont la date n’a pas encore été fixée. La ministre francophone de l’Éducation, Caroline Désir, doit, elle, rencontrer les experts sanitaires lundi pour évoquer la question de la rentrée scolaire. Une seconde réunion se tiendra mardi avec les acteurs de l’enseignement au complet, selon le journal Le Soir.

 

Yann